Roleplay, qu’est ce que c’est ?

roleplay illustration
image libre de droits trouvée via google images
roleplay illustration
image libre de droits trouvée via google images

Lorsque l’on parle de jeu de rôle, la notion de « roleplay » revient souvent, décryptage

Le roleplay, un mot venu de l’anglais, une notion universelle

Roleplay en anglais ça signifie tout simplement jouer (play) un rôle (role).

Il s’agit de la base même du loisir, à savoir interpréter un personnage.

Interpréter un personnage revient à agir, interagir bref se comporter comme si nous étions ce personnage. Il s’agit de faire « comme si ». On l’abrège parfois « RP »

L’opposé du RP, le hors roleplay (HRP)

En opposition au roleplay (on incarne notre personnage, on fait « comme si »), on a le hors roleplay qui correspond de fait aux moments dans la partie où l’on n’interprète plus son personnage, on parle bien souvent de phase hors roleplay.

Les phases hrp surviennent de nombreuses fois dans une partie de jeu de rôle, on arrête d’incarner son personnage pour de nombreuses raisons (liste non exhaustive ci dessous)

  • soucis technique : lorsque l’on a une interrogation sur un point de règle précis
  • mécanique de jeu : lorsque l’on parle de dommages infligés, de jet de dé
  • discussion hors fiction : lorsque l’on discute d’éléments en dehors de la fiction (ce qu’on a fait de beau le week end)
  • description : lorsque l’on décrit (souvent il s’agit du maître de jeu) les différents éléments de la fiction  (personnages, lieux, intrigue etc. etc.),on n’incarne plus de personnage
  • demande d’éléments fictionnels : parfois on se pose des questions sur des éléments de la fiction (est ce que mon personnage sait quelque chose sur la mort de l’ambassadeur des états unis? quelle est la taille de l’armée du duc?) , on le fait en tant que joueur et non en tant que personnage

Quelques conseils pour améliorer votre roleplay

  • Avoir un personnage bien construit : plus le personnage joué a été bien défini en amont (à la création de personnage, on y reviendra), plus il est facile de deviner comment ce dernier peut se comporter dans une situation donnée et donc faire semblant d’être lui (ou elle).
  • Faire taire ses réflexes de joueur : notre personnalité de joueur nous pousse parfois à faire agir notre personnage dans notre sens. Or c’est une erreur car il s’agit d’un personnage de fiction , il (ou elle) n’est pas nous et doit pouvoir agir différemment de nos propres envies / habitudes. On peut vouloir jouer un  héros quand on est plutôt lâche, jouer quelqu’un de raciste ou misogyne alors qu’on est tolérant , il suffit de faire une courte pause pour chaque action /parole et se dire « ok mon personnage ferait quoi là s’il existait? »
  • Personnaliser son roleplay : c’est facultatif mais pour bien que les autres autour de la table comprennent quand vous parlez pour vous et quand vous parlez comme si vous étiez votre personnage, vous pouvez éventuellement moduler votre voix, faire un accent ou changer votre phrasé.

 

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz